hamburger Created with Sketch.
<

Garder un bon moral et la motivation

Définition de l’objet de préoccupation

L’avancée en âge est un enjeu pour beaucoup. A cette étape de la vie, certains événements peuvent avoir des répercussions émotionnelles et nous faire perdre toute motivation pour prévoir des activités. Bien entendu, cela n’arrive pas à tout le monde. Certaines personnes vivent très bien leur avancée en âge et font preuve de motivation et de joie de vivre. Malgré tout, accepter les années n’est pas toujours évident :

  • Lorsque nous cessons le travail, nous avons beaucoup plus de temps libre. Cela peut faire apparaître un sentiment de vide si nous n’occupons pas notre temps avec des activités attractives et motivantes.

  • Nous pouvons ressentir des changements dans notre corps. Ce n’est pas toujours le cas, mais il est possible de développer de nouvelles pathologies et de nous sentir plus limités. Tout cela peut impacter l’estime de soi.

  • Au fur et à mesure des années, nos relations familiales changent, surtout les relations avec nos proches. Les enfants se préoccupent peut-être plus de nous et de nouveaux membres de la famille font leur entrée dans notre vie. Ces changements nous obligent à nous en adapter et à changer notre vision des choses. Notre capacité à vivre ces changements est importante pour avoir un vieillissement sain et un moral au plus haut.

Conséquences dans la vie quotidienne

Le moral influe énormément tous les aspects de notre quotidien.

  • Notre alimentation : nous aurons plus ou moins faim, plus ou moins de motivation pour cuisiner tout seul, nous apprécierons plus ou moins les repas.

  • Selon notre état d’esprit, nous serons plus ou moins actifs, nous sortirons ou resterons chez nous. Et cela pourra augmenter notre sentiment de solitude.

  • Les relations sociales s’en ressentent également. Surtout parce que lorsqu’on est à la retraite, il existe moins d’opportunités de lien social.

Impact préventif/curatif de l’Activité Physique

Un style de vie actif influe positivement notre moral, si l’activité réalisée est adaptée à nos possibilités et intérêts. Il est essentiel de lutter contre les comportements sédentaires. En restant chez soi, on perd de la force et de l’agilité.

L’effet positif de l’exercice physique sur notre corps et notre moral  a été prouvé : grâce à l’activité, nous nous sentons mieux dans notre peau, nous connaissons de nouvelles expériences et de nouvelles personnes. De plus, constatant que nous pouvons encore être actifs et bouger, nous nous centrerons sur l’univers des possibles que nous avons encore au lieu de se focaliser sur les capacités perdues.

Impact préventif d’une bonne nutrition

Il est important d’être conscients de l’influence directe de l’alimentation sur notre moral, en plus de ses bienfaits pour notre corps. La pyramide alimentaire nous donne des conseils sur les nutriments nécessaires au fonctionnement optimal de notre corps… et de nos émotions.

Cela inclue aussi le bon fonctionnement de nos émotions. Comme dit plus haut, la tristesse influe négativement sur notre appétit et sur notre façon de manger. De même, si nous sommes stressés ou agités, nous mangeons impulsivement des aliments qui apportent un plaisir immédiat mais ne sont pas forcément bons pour la santé (par exemple : les gâteaux). Manger équilibré permet d’avoir de l’énergie pour toute la journée et de bien dormir la nuit.

Par conséquent, notre corps sera bien réveillé et nous pourrons prévoir des activités tous les jours. Enfin, en veillant à notre alimentation, nous prenons conscience de notre rôle d’acteur de notre qualité de vie, et donc de notre autonomie.

Conseils/bonnes pratiques dans ces 2 domaines

Garder nos relations sociales

Malgré le nombre réduit d’opportunités pour créer des liens amicaux ou les difficultés pour garder les relations existantes, il est important d’y prêter attention car cela influence largement notre moral. La solitude est un sujet très présent dans la vie de nombreux Séniors, donc il est important de faire des efforts pour l’éviter.

La pratique fréquente d’activités avec nos amis nous aide à conserver ces derniers. Ils constituent un soutien très important. Ces sont des gens sur lesquels on peut compter en cas de problèmes ou tout simplement pour parler. Les activités sont variées : faire une promenade ensemble, prendre un café, jouer aux cartes, aller au théâtre… Toute opportunité de se retrouver nous apportera des bienfaits. La famille est un point de soutien fondamental, donc il est important d’en prendre soin. Il est essentiel de faire des efforts pour bien s’entendre avec les uns et les autres et avoir une bonne communication.

Être actifs et faire de l’exercice

Nous connaissons les bienfaits d’une vie active et de l’exercice. Par contre, le plus compliqué parfois est d’en prendre l’habitude. C’est pourquoi il est possible de se motiver pour commencer :

  • Connaître l’activité qui nous motive est essentiel pour avoir moins du mal à nous activer. Il peut s’agir de la natation, du cinéma, de la gymnastique en douceur ou des promenades, l’important est de se faire plaisir et se motiver à bouger.

  • Afin d’être mieux orientés, il est important de bien savoir si nous voulons faire une activité en groupe (jouer à la pétanque ou jouer aux cartes) ou individuelle (s’inscrire dans un gymnase ou aller au cinéma).

-Par rapport à l’activité physique, nous devons savoir quel est l’effort que nous voulons et pouvons réaliser. Sans quoi, nous risquons de ne pas profiter des bienfaits de l’activité (dans le cas d’une activité trop douce), de nous faire mal ou de nous démotiver lorsque nous ne pouvons pas réaliser ce que nous avions envisagé (si l’activité est trop dure)

  • Etre au clair sur nos objectifs de santé nous aidera à choisir plus facilement notre activité. Peut-être avons-nous des problèmes de circulation ? Faisons des promenades ! Nous avons des problèmes d’anxiété ? Pratiquons des exercices de relaxation.

  • Connaître le temps que nous pouvons dédier à cette activité toutes les semaines nous aidera aussi à choisir. Parfois nous avons des obligations et nous avons peu de temps, mais il est essentiel de réserver certaines heures de la semaine à notre activité.

Bien manger

L’alimentation proposée par la pyramide alimentaire apporte à notre corps tous les éléments nutritifs nécessaires pour la journée. Cette alimentation nous aide à maintenir un rythme correct toute la journée et par conséquent, elle nous permet de mieux dormir la nuit.

Il est conseillé de commencer la journée avec un petit déjeuner sain, continuer avec un déjeuner consistant et diminuer les quantités de nourriture lorsque la journée avance. Il est mieux de dîner peu et léger, sans quoi nous aurons une digestion difficile et des difficultés pour nous endormir, ce qui influera sur notre humeur.

Le café, le thé et les boissons excitantes en général (avec de la caféine) nous aident à nous réveiller mais ce ne sont pas des nutritifs en soi. Ainsi, les abus peuvent nous fatiguer et nous rendre plus faibles.

Résumé

Notre vécu peut revenir à la surface lors de notre avancée en âge et influer sur notre motivation pour réaliser certaines choses. Bien entendu, beaucoup vivent la retraite avec un très bon moral et acceptent les changements de l’avancée en âge tant au niveau corporel, que familier et social. C’est essentiel pour rester motivés et plein de joie de vivre.

Les changements physiques et émotionnels peuvent être maîtrisés lorsqu’on garde une bonne relation avec les gens de notre entourage, une nutrition équilibrée et un style de vie sain et actif. Notre santé sous contrôle, nous serons autonomes et nous nous sentirons mieux. Pour conserver de bonnes relations sociales, nous devons faire des efforts pour avoir une bonne communication, se soutenir en cas de besoin et faire des activités que nous apprécions ensemble. Toute opportunité de rencontrer nos proches nous apportera des bienfaits.